Histoires de Matières

Marie-Thérèse Zink & Patrick Chaland

Flyer expo MTZink & PChaland2


Marie-Thérèse Zink, Artiste plasticienne

Site web ; www.mt.zink.free.fr
Mail: mt.zink@free.fr
Tel : + 33 (0)3 89 24 42 56 / + 33 (0)6 78 44 70 40

De zinc et de temps…


« Elle coupe, elle tord, elle soude, elle imagine, elle sculpte et elle peint. En combat comme en amour avec ce matériau qui porte son nom. Curieuse coïncidence. Révélation évidente. Marie-Thérèse Zink en fera son credo. Ce chemin passionnant, éreintant, bouleversant, qui depuis, la mène à elle et qui la rend unique. » Par Claire Raffenne/Historienne d’art

Après quatre ans de formation aux Arts Plastiques de Colmar, Marie-Thérèse Zink explore l’intériorité et la forme de l’humain, pour se consacrer ensuite à l’esthétique et au sens du monde végétal, minéral, tellurique. Ses voyages au Népal, puis en Jordanie, seront pour elle des révélateurs puissants dans sa quête de spiritualité.

Son travail se centre alors sur la notion du temps, de son effet sur le monde et les êtres. Sur leur transformation, leur passage entre la vie et la mort et le cycle perpétuel des forces de l’univers.

En consacrant sa création au matériau zinc, (ou est-ce le matériau qui se consacre à son œuvre ?), l’artiste développe les trois phases, devenues concepts de l’élaboration de son œuvre.

Extension

Compression

Expression

Trois phases, qui, confrontées et unies, donneront naissance au concept d’exprension, qui lui est totalement propre, puisque c’est elle qui en invente, non seulement l’idée, mais le nom, en 2010.

L’impermanence

Marie-Thérèse Zink intègre la globalité de sa création et de sa démarche artistique à l’univers. Ne les détachant pas d’une multitude de particules et d’êtres unis en un tout, elle les place en parfaite adéquation avec le cycle permanent du temps, mouvement perpétuel d’abandon et de renaissance.

Son choix du zinc n’a pas été un choix lié à son nom, c’est le zinc qui est venu à elle, un jour de doute et de recherche, comme une évidence, qu’elle voit aujourd’hui comme sa quasi identité.

Le zinc est une matière qui s’oxyde, sous les effets du temps. Du temps météorologique comme du temps chronologique. Il s’altère, disparaît par endroit, renaît à d’autres, se fonce ou éclaircit, redevient poussière ou intensifie sa présence.

En plus de ce matériau qu’elle s’est approprié, l’artiste s’acoquine avec le hasard. Avec les effets de celui-ci sur la matière, et ses retentissements sur les compositions qui se révèlent alors à son regard, en total acceptation de ce qui lui est offert d’explorer.

Elle se laisse alors surprendre par une tache, une érosion, une rupture dans le métal, un manque, un plein, un vide. Et c’est à partir de ces « imperfections » qui datent d’entre 100 et 150 ans, que démarre son travail de ponçage, de décapage, de révélation, d’accompagnement aussi, d’interprétation personnelle et artistique. Le moment de réinventer une autre vie au-delà de l’histoire.

C’est à travers ce geste créateur que renaît la matière en une seconde vie. D’une plaque de tôle usée, abandonnée, M. T. Zink (re)donne vie à un tableau, à une sculpture, en fait éclore une lecture totalement nouvelle, nourrie de sa vision du monde à partir d’un détail.

De cet instant de grâce, émane la force et la fragilité de la vie transmis par son geste. Un ajout de pigments, un retrait de métal, un assemblage unique, font de cet instant, une œuvre singulière, où l’aléatoire rencontre l’intervention humaine.

Où l’éphémère épouse l’éternité.

Principales expositions

Maison d’Art Strasbourg France

Galerie Raum Fribourg GERMANY

Galerie L’Impermanent Bourges France

Galerie Shortgen Luxembourg

Galerie L’Art Récréation Mons BELGIUM

Galerie Cheloudiakoff Belfort France

Espace Art Galerie Bruxelles BELGIUM

Gedok Karlsruhe GERMANY

Salons Collections

Salon International Prague HONGRIA Service culturel de la ville de Colmar

Salon Art Karlsruhe GERMANY Allway Tools NY

ST’ART Strasbourg France

Carroussel du Louvre Paris France

Grand-Palais Paris France

Salon d’Automne Paris France

Les Hivernales de Montreuil France

Libr’Art BELGIUM

Liaohe Musée d’art Liaoning CHINA

Musée provincial Hainan CHINA

Expositions 2015

Galerie l’Art Récréation Mons BELGIUM, du 21 janvier au 12 février

Grand Hôtel des Thermes Napoléon Plombière FRANCE, du 14 mars au 19 avril

Galerie La maison d’Art Strasbourg FRANCE, du 2 au 19 avril

Galerie de Reykjavik ISLAND, du 20 juin au 5 juillet

Galerie 361° Aix en Provence FRANCE, du 21 septembre au 11 octobre

L’Arsenal Kaysersberg FRANCE, septembre

Transformer, recréer, et sur la rouille obscure sans cesse se réinventer.

 

*********

Patrick Chaland, Sculpteur verre

site web : http://www.sculpturesdechaland.fr/
tel : 06.13.81.43.53
mail : p.chaland@yahoo.fr

 

« Mes créations originales sont en verre massif, « pâte de verre ».

Je m’efforce de traduire un concept, ou bien une rêverie, en racontant ainsi un fragment d’histoire. Chaque fois, j’essaie de toucher quelque chose de fondamental, un élément dont nous sommes constitués.

Le verre fondu en masse – cristal ou verre de fonderie – est pour moi la matière idéale.
Idéale parce que le verre tire son origine du magma ainsi que du fait de ses propriétés et des possibilités de construction de la structure interne de chaque pièce.
Et puis il y a réellement un échange avec la matière, une sorte de résonance.

Le verre est un liquide solide. Il a l’âge des planètes ; le travailler, c’est en quelque sorte aborder l’univers sur la pointe des pieds.
Il se déroule au cours de la fusion comme un maelström où se mêlent mon intention et l’action du verre assoupli par la chaleur du four.

D’autre part, je réalise également des portraits et des commandes, en différentes matières (bronze, alu, résines, terre cuite, béton HP).

La sculpture est une entreprise d’expression et de séduction. « 

Les commentaires sont fermés.