Exposition collective de Noël 2017

Flyer Noël 2017

Flyer Noël 20172

Elisabeth Dinardo, Sculpteur terre

« Voilà quelques années maintenant que je joue avec la terre! Cet univers a ouvert les portes de mon imaginaire et m’a amené à exploiter divers horizons. Attirée depuis toujours par les peintres et sculpteurs cubiques, je me suis lancée dans les lignes épurées et géométriques. Un peu de rondeur et de mouvement pour adoucir, et voilà mes sculptures qui prennent vie et couleur. » + d’infos

Contacts :  elisabethdinardo@gmail.com – 06 18 42 85 19 

Site Internet : https://elisabethdinardo.wordpress.com

***

CAM (Camille Frossard) – Aquarelliste

« J’ai toujours aimé peindre, aussi loin que je me souvienne : les arts plastiques sont mon moyen d’expression privilégié. Explorer l’infini des formes et des couleurs à l’aide de mon pinceau est pour moi une grande source de joie. La beauté que je perçois dans le monde, je la mets toute entière dans mon travail de peintre.

J’ai deux principales sources d’inspiration : tout d’abord la peinture chinoise, avec un travail de calligraphie sur le trait, ensuite la peinture de Paul Klee et de Miro et leur joyeuse abstraction. A partir de ces sources j’ai ainsi créé mon propre langage pictural, mon propre univers. » + d’infos

Contacts :  frossard.camille@orange.fr – 06 81 92 33 90
Site Internet : Cam.wifeo.com

¨¨¨

Patrick Lesné – Artiste peintre

“Je suis né en Bretagne en 1949 et, bien que n’y ayant jamais vécu, je sais que mes racines sont là bas; je m’y rends dès que possible.
Ma seconde patrie est la Provence où j’ai passé la plus grande partie de ma vie, à Meyrargues plus particulièrement où je vis depuis plus de 40 ans.
Je me suis lancé dans la peinture à l’huile au couteau, avec quelques essais à l’acrylique, fin 2010, retraite oblige.
Chaque tableau est réalisé rapidement, sans idée à priori donc sans tracé préalable sur la toile. Je commence par choisir un format et quelques couleurs en fonction de l’humeur du moment.
Ensuite se laisser aller, ne pas réfléchir. Lorsque je le pense terminé je l’observe quelques jours et je peux alors y ajouter quelques touches ou l’envoyer à la poubelle…
Tant que j’éprouverai le même plaisir à peindre ainsi, je continuerai. Combien de temps encore ? “

Contacts :  lesne@orange.fr – 06 81 35 46 35

Sites Web :
http://www.galerie-creation.com/patrick-lesne
http://www.facebook.com/patrick.lesne.313
http://leonardetsesamis.com

¨***

Laurens Heurtebise – Artiste peintre

Du dehors du monde vers l’intérieur de l’âme.

Ma démarche:

Mes tableaux sont des traductions de mes perceptions d’éphémères et d’éternité. Cette relation et cette présence au monde qui s’impose comme mystérieuse et intense, je l’évoque au travers d’espaces ouverts comme un lien à ce qui nous dépasse.

Par conséquent, le monde (ou paysage) créé n’est pas ici la représentation d’un monde mais le dépassement du monde.

Une intériorité qui vient vous prendre par la main. Une ouverture vers l’infini à partir d’un espace fini.

Un paysage- passage en quelque sorte : …. du dehors du monde vers l’intérieur de l’âme.
Ma technique :

Traditionnellement on peut penser que peindre c’est couvrir ; couvrir un espace, un support etc.

J’ai tendance à penser le contraire. Alors j’essaie de découvrir ; d’ouvrir, de révéler. Je traque l’espace, j’offre un passage.

Je mets puis j’enlève. De la matière à la lumière donc. Mes toiles sont essentiellement réalisées avec des huiles et des pigments bruts. J’applique par strates. La texture des pigments me permet de créer du dense, de l’opaque, du translucide.

Les huiles selon les types me permettent d’accroitre ou bien de dissoudre. Le reste est une musique à suivre.

Contacts : laurensheurtebise@sfr.fr – 06 79 91 48 05

Site Web : http://www.laurens-heurtebise.weonea.com/

***

Liselotte Andersen – Artiste plasticienne

Liselotte Andersen présente des sculptures en terre et en bronze. Ses créations à la ligne épurée de toutes hésitations dans le mouvement, tracent un dynamisme qui sature le milieu qui les contient, le débordent et le dépassent. « Ainsi, elle dessine une appropriation de l’espace par le biais d’une force centrifuge qui part du cœur, de la volonté, et qui rayonne vers l’extérieur, vers l’inconnu et vers son irrésistible appel. C’est le plein qui relève de l’imaginaire, celui qui naît d’un mouvement inconscient : c’est lui qui ré-invente le vide, en courbe de vibrations émotionnelles, où l’objet d’art est réel et prend du sens. » Marco Caccavo – Journaliste et critique d’art.

Contacts : liselotte.thebault@gmail.com – 06 10 18 69 70

Site Web : http://liselotte-andersen.net/

***

Alys Baillard – Sculpteur céramiste raku

Jouant sur les contrastes, oscillant entre force et finesse, Alys Baillard pratique l’art du raku à l’esthétique si particulière. Le raku est un mode de cuisson de la terre qui met en œuvre les 4 éléments: terre, air, feu, eau. Il est profondément lié à la philosophie zen. Cette technique, qui laisse une grande part au hasard, correspond parfaitement à ce que l’artiste cherche à exprimer.

Ses sculptures renvoient à une quête intérieure et questionnent notre rapport au monde. Le travail de la terre et l’art du raku possèdent une vie propre…. De l’ordre du mystère de la vie et de l’indicible. + d’infos

Contact : alys.creation@gmail.com – 06 68 12 17 18

Site Web : alys-baillard.com

***

Nicole Besnainou – Sculpteure et peintre

Nicole vit et travaille à Uzès. Dès l’enfance elle parcourt le jardin du Luxembourg et les musées ses crayons et sa palette dans son cartable. Dans son métier elle a fait partager ses passions à ses élèves et s’est engagée avec eux dans des projets en Arts visuels ayant pour thème « La Danse » travaillant le mouvement, la matière, le corps : fresques sur les murs ou sur tissus et sculptures en vue d’expositions.

Rêveuse et voyageuse, elle parcourt le monde son objectif en bandoulière, gardant en mémoire et figeant des instants de vie qui nourrissent ses créations en modelage et en peinture. Et quand elle retrouve sa cour de récréation préférée, son atelier d’Uzès elle explore la matière: l’argile de ses outils et l’acrylique, la tempera, les pigments de ses brosses et rouleaux ou par trempage. Ses sculptures s’élèvent travaillées à même la matière de façon brute. Elles trouvent leur place dans la nature utilisant pour certaines du bois ou de la pierre récupérée. Leurs visages finement sculptés sont ceux d’humains auxquels elle rend hommage, rencontrés sur sa route et réunis dans ses carnets de voyages. Elles s’élancent: rien de très terre à terre même s’il s’agit d’argile!

Récemment envahie par l’émotion que lui a procurée les danseurs d’« Hervé Koubi », de « La Batsheva danse compagnie» et de « lev compagnie » qui poursuivent leur envolée à travers notre terre en mal-être, elle nous présente ses danseurs d’argile. Son travail sur toile sans cesse en évolution est sorti du cadre et elle progresse à même le tissu sans frontières qu’elle étend comme une grande lessive ou des drapeaux de prières tibétains. Elle utilise l’aquarelle pour l’accidentel sur des carrés de coton tramés pour isoler ses personnages occupés à vivre ou à survivre : carrés de vie.

Aujourd’hui sensible à un monde déstabilisé : c‘est le « Chaos sur ma toile ou ce monde qui s’effiloche! », qu’elle choisit pour sujet. Elle navigue vers un ailleurs, chargée d’émotions et nous renvoie un reflet de ses sentiments face à la condition humaine. Le vent qui souffle l’entraine vers des lieux de communication et de création.

Contacts : nicole.besnainou@laposte.net – 06 71 62 91 93

Site Web : www.nicolebesnainou.com

***

Chrystel Regord – Artiste plasticienne

Mon travail est en perpétuelle évolution : aujourd’hui il est plus léger, les failles, craquelures et fissures visibles jadis  liées à ma terre natale (les hautes-alpes) ont disparu, le travail de la matière s’est allégé, laissant place à la couleur pure. Après un long moment à explorer les  limites  entre abstraction et figuration, j’ai basculé du côté de la représentation plus  graphique. Les  multiples couches de peintures sont toujours là, avec leurs superpositions et leur transparence, mais plus révélatrices, plus intimes. La peinture transpire, laissant monter à la surface les  différentes strates . Telle que la mémoire, certaines couleurs reviennent vers la surface, interpénétrant la dernière couche de peinture.

Je frotte, je gratte, je lave ma peinture à grands coups de jets d’eau. Je peints au soleil, ce qui me permet de jouer avec les temps de séchage, de laisser les gouttelettes d’eau marquer la toile de leur passage.Tout devient trace, chaque geste s’inscrit. Ma pratique est tout sauf une ligne droite, elle est faite de tâtonnements, d’essais, d’échecs  et de réussites.

En parallèle, j’explore le verre. Je crée des petites représentations  d’intérieurs, intimes, très graphiques, dessinées au posca, ou chaque plan appartient à une plaque de verre. L’ensemble est un assemblage de ces plaques, pouvant allé jusqu’à 5 , et cette superposition crée une véritable profondeur, avec ses réelles ombres portées.

Contacts : chrystel.regord@live.fr

Site Web : http://chrystelregord.blogspot.fr/search/label/peintures

***

Christiane Dumas, Artiste peintre

« Je suis née en Provence à Nîmes ville de la corrida et des couleurs chaudes. Je garde de ma Provence natale sa couleur et sa joie de vivre et cette féerie permanente .

Au service d’une vie intérieure très riche et parfois tourmentée ou la couleur valorise souvent une fine sensibilité, j’utilise de la résine, des ocres, des pigments et de l’encre, m’attachant toujours à dépasser les artificielles oppositions entre figuratif et non figuratif.

Mes œuvres sont réalisées avec de la résine comme matériau de base ensuite mélangée à divers colorants tels encres, pigments, peinture vitrail, huile ou acrylique. Je travaille au couteau, au pinceau, à la spatule ou par coulée sur toile ou sur dibond .

Ma technique n’est pas banale, mes tableaux peu conventionnels et je peux même dire surprenants notamment par les effets de couleur variées et contrastées qui permettent parfois de mettre en relief certaines détails .

Mes œuvres illustrent mon univers construit autour des mers, des océans et des volcans et me permettent, vous permettent de vous évader. »

Contactschristiane.dumas13100@gmail.com – 06 71 60 22 67

Site Web : artquid.com/Christiane.dumas

***

Véronique Gérard, Photographe plasticienne

« En 1992, je découvre la photographie et ma passion se révèle.

Autodidacte, l’occasion des Rencontres d’Arles me permet d’enrichir mon expérience et de me former avec des photographes renommés. Pour aller plus loin encore, je décide en 2002 de devenir professionnelle.
Passionnée également par la peinture, comme source d’inspiration et d’imaginaire,je réalise des books d’artistes peintres et notamment celui d’un ami, qui me propose alors de confronter deux arts : la photographie et la peinture. Je pratique ainsi la fusion numérique, un défi, une perspective du réel vers la fiction.

Je projette mes idées et les modèle avec des danseuses, des voitures, des chaussures… J’expérimente le réalisme pour le rendre immatériel. A la recherche de nouvelles formes dynamiques plus intenses, j’adopte le figuratif et particulièrement un travail sur le regard, pour créer une conversation avec le spectateur, un jeu de miroir, et initier une réflexion sur le reflet des émotions.

Ces visages (ou parties de visage) ne sont plus ceux d’une personne en particulier. Ils sont sillonnés de signes et de stigmates pour attirer à eux les regards comme point focal. J’ai souhaité ces yeux, comme une sorte d’absolu du portrait. Je les ai façonnés avec des motifs comparables à ceux des visages, pour obtenir une profondeur assimilable à une icône ou à une idole.

Fascinée par l’énergie spirituelle, mon but est d’avancer au plus près de l’âme, la percevoir dans un univers mêlé d’abstractions graphiques et de réalisme, donner vie aux vibrations et transmettre l’expression pure d’un œil.

Les yeux sont la fenêtre de nos émotions, ils sont vibrants, libres, et toujours en mouvement. Ils sont la frontière vivante entre le monde intérieur et le monde extérieur. C’est en cela que ce travail m’inspire car il évoque quelque chose de mouvant et d’émouvant.

Quelque chose en perdition, nos yeux accaparés par des machines, nous ne sommes plus tout à fait les mêmes, semi-absents, semi-présents, la connexion du regard se fait plus rarement. Emportés par nos addictions technologiques, nous perdons le fil d’un joli face à face, les yeux dans les yeux. Créer un nouveau monde intérieur pour qu’il rejaillisse à l’extérieur, transmettre ce sentiment si profond qui nous habite, voici bien ma quête. »

Contacts : envisagesphotographie@gmail.com – 06 19 18 47 93

Site Web : www.veroniquegerard.com

***

Eric Pellegrin, Dessinateur numérique

Autodidacte, mais attiré par le dessin depuis l’enfance, j’ai longtemps eu cette habitude de griffonner des petites illustrations sur le moindre morceau de papier à ma portée… Plus récemment, j’ai découvert le dessin informatique, rapidement captivé par la richesse de ses outils, la liberté d’expression qui m’était offerte et avec laquelle je pouvais jouer à ma guise.
Mes dessins, plus ou moins abstraits, peuvent donner lieu à diverses interprétations au delà du sens que je leur attribue, vous laissant libre d’y percevoir votre propre univers, de vous reconnaître quelque part dans l’ensemble ou bien le détail, dans l’atmosphère qui s’en dégage, aussi j’ai pensé au partage, comme un jour nouveau.
Contacts : erpellegrin@laposte.net – 06 52 63 98 82

***

Marie-France Gély, Artiste peintre
« Chaque tableau naît d’une fulgurance, un commencement soudain et éclatant.C’est ainsi que j’aime ressentir le tressaillement des couleurs.En gestes vifs et spontanés, le peintre n’ayant pas avec ses outils accès facilement à la brièveté du ressenti d’un moment,je m’applique à fixer dans la touche le court instant d’une émotion.Instantané, concision, évanescence et détachement, là réside probablement dans ma recherche picturale,la source d’une inspiration toute en culture de la nuance et des matières.Que la succession de ces instants éphémères puisse vous apporter la sérénité d’une belle res(ins)piration…Issue des Arts Appliqués. Décoratrice, directrice artistique en conception de décors et scénographies,styliste, je suis maintenant enseignante dans les domaines d’application aux Arts Appliqués. » + d’infos
Contacts : cmarie.gely@gmail.com  – 07 85 45 06 93
Site Web : http://www.marie-gely.com

 

***

Godda (Gudrun Ims Clouzeau) Artiste peintre

Ayant quitté la Norvège, mon pays d’origine, puis Londres, où j’ai travaillé comme professeur des écoles, je me suis installée près d’Aix-en-Provence en 1994. Je suis autodidacte.

Mon nom d’artiste, « GODDA » est le petit nom donné par mon père dans mon enfance, une enfance heureuse, source d’inspiration pour moi.

Après avoir essayé l’écriture pour la jeunesse, c’est finalement dans la peinture que j’ai pu m’exprimer. Un jour ma fille aînée m’a demandé si je voulais peindre avec elle. On a étalé des grandes feuilles    de papier sur le sol du salon et j’ai sorti des pastels secs. Et c’est parti. Je suis partie. L’odeur de peinture à l’huile et de la térébenthine au sous-sol du musée d’art de Stavanger m’est revenue.

Puis des techniques que j’ai apprises durant ma formation en arts plastiques quand j’étudiais pour devenir enseignante en Norvège. Ensuite les cours du soir en Angleterre, où j’ai appris à observer la       lumière et les ombres sur des objets et sur des nus… Tout m’est revenu.

Contacts : g.ims.clouzeau@gmail.com – 06 09 91 14 09

Facebook : goddapeinture

***

Françoise Mousseau, Artiste peintre et céramiste

J’aime expérimenter,  utiliser diverses techniques mixtes.
Ce qui est fascinant dans le travail à l’encre,c’est le côté magique de cette technique , on voit évoluer les formes , les couleurs entre l’encre et l’eau en jouant avec la fusion, la dissolution , en laissant une place au hasard, des silhouettes éphémères,  intemporelles se fondent et se dissolvent.
La terre offre d’infinies possibilités de création.  Elle devient tronc ,arbre ,écorce, galet poli émaillé enfumé vestige de Vénus primitive, exprimant toute la poésie et la beauté simple des éléments naturels .

Je voudrai exprimer la fluidité, la légèreté , l’impermanence , la fragilité et l’éphémère de l’existence .

 « L’art permet d’intensifier un sentiment d’exister « 

Contacts : fr.mousseau@laposte.net06 34 99 34 83

 

 

Exposition « Une question d’identité »

Flyer CErard & SFeraz & PCoste

Flyer CErard & SFeraz & PCoste2

Sonia Feraz, Artiste peintre

Je m’intéresse à l’existence d’autres réalités et mondes dans l’univers. C’est un sujet que je trouve très intéressant. Dans mon travail je veux essayer de donner une dimension au mot « différence ». La confrontation avec la différence nous oblige à nous interroger sur notre propre identité. Elle nous questionne sur nos habitudes, notre façon de traiter les choses et nous repositionne dans le rapport que nous avons avec tout ce qui nous entoure, les animaux, les végétaux, toute forme de vie sur notre planète et les autres.

Contacts : feraz.sonia@gmail.com – 06 61 78 37 36

Site Web : www.feraz.fr

***

Philippe Coste, Photographe

Au plus près des éléphants /   ໃກ້ ໃກ້ ຊ້າງ

« Au plus près des éléphants » est une invitation à découvrir le plus grand des mammifères terrestres dans une intimité inhabituelle. Cette proximité nous ouvre la possibilité de laisser notre regard se poser, s’attarder sur des formes, des matières et une foule de détails inattendus. Tout proche de la bête, son animalité s’estompe nous laissant découvrir sa sensualité surprenante.

Philippe Coste a commencé à faire des photos d’éléphants en 1999 à son arrivée au Laos, où il a vécu onze ans. Sa rencontre avec un mahout* et l’amitié qui s’est installée entre eux, lui ont permis d’aller quelques semaines par an photographier la dure activité de débardage au fin fond des forêts laotiennes. C’est donc, d’abord, la relation de travail unissant des hommes et des éléphants qui a retenu son intérêt. Ces années passées à observer le plus grand des mammifères terrestres l’ont progressivement amené à chercher plus de proximité avec l’animal. Pour lui, cette recherche d’intimité a impliqué un rapprochement physique avec les éléphants, jusqu’à tenir son objectif au plus près, à une distance de quelques centimètres seulement. Ce rapprochement du regard n’est pas confortable. Il implique un renoncement à notre instinct, à cette vision périphérique qui nous rassure face au danger que peuvent représenter pour l’homme ces énormes pachydermes. Il faut alors s’en remettre à l’autre, le mahout, l’ami, pour veiller aux choses afin de plonger et d’explorer en toute liberté les moindres détails de l’animal.

En nous plaçant à portée de main de l’éléphant, les images de Philippe Coste nous font oublier son animalité et nous offre à ressentir sa sensualité surprenante.

* Mahout : synonyme de cornac, le mahout est la personne qui s’occupe et qui conduit un éléphant

Contacts : phjhcoste@gmail.com – 06 34 08 39 94

Site Web : https://www.flickr.com/photos/149472135@N07/albums/72157675353620911

***

Christiane Erard, Sculpteur

Née en 1952 à La Chaux-de-Fonds (Suisse), elle fréquente l’Ecole d’art de cette ville avant d’entamer un parcours qui la mène de Berlin à Milan, avant de partir enseigner le dessin et la décoration au Mexique durant dix ans. À son retour en Europe, elle choisit de vivre à Bruxelles où elle se forme à la sculpture en pierre, à la terre et à l’art du verre.

Artiste aux multiples facettes, Christiane Erard demeure fidèle à cet univers
symbolique et profondément humaniste qui va droit au cœur et à l’âme.

À travers ses sculptures surtout, elle explore l’être dans son individualité, ses rapports aux autres, au monde qui l’environne et à travers une foule de sensations de l’ordre de la poésie, de l’irrationnel et du magique.

Un souffle libérateur émane de ces figures en mouvement, de ces foules compactes, de ces compositions qui évoluent dans l’espace avec la légèreté des anges. Un lien indéfectible unit ces êtres anonymes, ces entités magiques voire sacrées, dont la matérialité se dissout en subtils allégories de la fécondité de l’amour, de l’amitié, de la joie…

Christiane Erard recourt parfois à l’installation pour rendre une présence plus intense, Une expérience sensorielle plus évidente.

De son travail sourd une énergie qui interpelle, réveille et nous pénètre comme Une lumière bienfaisante et chaleureuse. Didier Paternoster (Lic. H.A.A.)

 

Contacts : cerard@skynet.be – 06 20 75 23 46

Site Web : www.chriserard.com

Avis aux jeunes artistes : proposition d’exposition à Aix-en-Provence

Flyer Web-1 JT 2018 VF

Flyer Web-2 JT 2018 VF

De quoi s’agit-il exactement ?

D’une proposition d’exposition en arts plastiques et visuels sur 1 mois environ dans une galerie aux côtés d’autres artistes venus de France et d’ailleurs.

La première édition a eu lieu en janvier et février 2016 et a regroupé 35 jeunes de 15 à 30 ans d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Afrique et d’Asie centrale.

Un exposition est programmée sur le mois de janvier 2018, une deuxième sur celui de fin janvier à fin février 2018 et la troisième de fin février à fin mars 2018.

Et comme déjà instauré à l’édition 2017, nous renouvelons l’organisation d’un concours chaque mois qui viendra récompenser 3 oeuvres dans 3 catégories.

Quel est l’intérêt ? : 

L’une des missions de 361° – Espace d’Art Contemporain est de soutenir les jeunes talents en les accompagnant dans leur démarche artistique.

Notre galerie leur propose, comme tremplin vers leur avenir et projet artistique individuel, de bénéficier :

– de la vitrine que représente la galerie située au coeur d’Aix-en-Provence, « ville d’eau – ville d’art »,  dans le quartier animé des restaurants ;

– du contact avec les artistes professionnels de l’Espace 361° qui compte une centaine de membres dans de nombreuses disciplines ;

– du réseau grandissant de jeunes talents comme potentiel d’échanges, de partage et de naissance de projets communs  ;

– des outils et actions de communication de la galerie qui contribuent à la visibilité des Jeunes Talents ;

– les oeuvres exposées peuvent être vendues donc sources potentielles de revenus (pas de commissions sur les ventes).

Quelles sont les conditions ?

– avoir entre 15 et 30 ans ;

– proposer des oeuvres à exposer en 2D (dessins, peintures, BD, photographies, gravures, illustrations, urban art,…) ou en 3D (sculptures, installations, animations 3D, film, design,…)

– il n’est pas obligatoire de venir sur place, cela dépendant bien sûr des possibilités de chacun, les oeuvres peuvent être envoyées.

– devenir membre de l’association à hauteur de 25€ sur l’année 2018 et participer aux frais de fonctionnement de l’association à hauteur de 65€.

Pour candidater, merci de nous envoyer par mail :  info.espace361@gmail.com

– 3 photos de votre travail et un court texte de présentation de votre démarche artistique
– un lien vers votre site Internet ou page facebook
– le formulaire d’inscription (à télécharger ici