Exposition « Une question d’identité »

Flyer CErard & SFeraz & PCoste

Flyer CErard & SFeraz & PCoste2

Sonia Feraz, Artiste peintre

Je m’intéresse à l’existence d’autres réalités et mondes dans l’univers. C’est un sujet que je trouve très intéressant. Dans mon travail je veux essayer de donner une dimension au mot « différence ». La confrontation avec la différence nous oblige à nous interroger sur notre propre identité. Elle nous questionne sur nos habitudes, notre façon de traiter les choses et nous repositionne dans le rapport que nous avons avec tout ce qui nous entoure, les animaux, les végétaux, toute forme de vie sur notre planète et les autres.

Contacts : feraz.sonia@gmail.com – 06 61 78 37 36

Site Web : www.feraz.fr

***

Philippe Coste, Photographe

Au plus près des éléphants /   ໃກ້ ໃກ້ ຊ້າງ

« Au plus près des éléphants » est une invitation à découvrir le plus grand des mammifères terrestres dans une intimité inhabituelle. Cette proximité nous ouvre la possibilité de laisser notre regard se poser, s’attarder sur des formes, des matières et une foule de détails inattendus. Tout proche de la bête, son animalité s’estompe nous laissant découvrir sa sensualité surprenante.

Philippe Coste a commencé à faire des photos d’éléphants en 1999 à son arrivée au Laos, où il a vécu onze ans. Sa rencontre avec un mahout* et l’amitié qui s’est installée entre eux, lui ont permis d’aller quelques semaines par an photographier la dure activité de débardage au fin fond des forêts laotiennes. C’est donc, d’abord, la relation de travail unissant des hommes et des éléphants qui a retenu son intérêt. Ces années passées à observer le plus grand des mammifères terrestres l’ont progressivement amené à chercher plus de proximité avec l’animal. Pour lui, cette recherche d’intimité a impliqué un rapprochement physique avec les éléphants, jusqu’à tenir son objectif au plus près, à une distance de quelques centimètres seulement. Ce rapprochement du regard n’est pas confortable. Il implique un renoncement à notre instinct, à cette vision périphérique qui nous rassure face au danger que peuvent représenter pour l’homme ces énormes pachydermes. Il faut alors s’en remettre à l’autre, le mahout, l’ami, pour veiller aux choses afin de plonger et d’explorer en toute liberté les moindres détails de l’animal.

En nous plaçant à portée de main de l’éléphant, les images de Philippe Coste nous font oublier son animalité et nous offre à ressentir sa sensualité surprenante.

* Mahout : synonyme de cornac, le mahout est la personne qui s’occupe et qui conduit un éléphant

Contacts : phjhcoste@gmail.com – 06 34 08 39 94

Site Web : https://www.flickr.com/photos/149472135@N07/albums/72157675353620911

***

Christiane Erard, Sculpteur

Née en 1952 à La Chaux-de-Fonds (Suisse), elle fréquente l’Ecole d’art de cette ville avant d’entamer un parcours qui la mène de Berlin à Milan, avant de partir enseigner le dessin et la décoration au Mexique durant dix ans. À son retour en Europe, elle choisit de vivre à Bruxelles où elle se forme à la sculpture en pierre, à la terre et à l’art du verre.

Artiste aux multiples facettes, Christiane Erard demeure fidèle à cet univers
symbolique et profondément humaniste qui va droit au cœur et à l’âme.

À travers ses sculptures surtout, elle explore l’être dans son individualité, ses rapports aux autres, au monde qui l’environne et à travers une foule de sensations de l’ordre de la poésie, de l’irrationnel et du magique.

Un souffle libérateur émane de ces figures en mouvement, de ces foules compactes, de ces compositions qui évoluent dans l’espace avec la légèreté des anges. Un lien indéfectible unit ces êtres anonymes, ces entités magiques voire sacrées, dont la matérialité se dissout en subtils allégories de la fécondité de l’amour, de l’amitié, de la joie…

Christiane Erard recourt parfois à l’installation pour rendre une présence plus intense, Une expérience sensorielle plus évidente.

De son travail sourd une énergie qui interpelle, réveille et nous pénètre comme Une lumière bienfaisante et chaleureuse. Didier Paternoster (Lic. H.A.A.)

 

Contacts : cerard@skynet.be – 06 20 75 23 46

Site Web : www.chriserard.com

Exposition « Les observateurs »

Flyer Web Malagarty & LClément & VMarly & Atikin -1

Flyer Web Malagarty & LClément & VMarly & Atikin -2

 

Landry Clément, Sculpteur bois

Bijoutier de formation, j’ai, pendant plus de 22 ans, travaillé dans le milieu du luxe ou j’ai occupé différents postes, de simple vendeur à responsable régional et dans toutes les régions de France.

Suite à un accident du travail j’ai dû me reconvertir.

J’ai entrepris une formation de :

  • Sculpteur sur bois
  • Doreur à la feuille

à l’ESEA (Ecole Supérieur Ebénisterie d’Avignon) du Thor (Vaucluse)

Depuis juin 2015 mon atelier s’est installé dans un des plus beaux bourgs de Provence au plein centre historique de Pernes Les Fontaines.

Issu de mon observation, je retranscris dans le bois des effets de matière. J’utilise, en général, du chêne ou du châtaignier, que j’oxyde. Ensuite, intervient le travail de la sculpture pour créer ces états de surface. La sculpture me permet d’aller rechercher l’essence du bois et donne parfois des illusions d’optiques. Chaque sculpture est ornée d’or, par la pose d’une dorure à la détrempe en or 22 carats, ce qui donne la noblesse à mes oeuvres.

Contacts :  atelierlandryclement@orange.fr – 06 79 03 78 40

Site Web : https://www.facebook.com/atelierlandryclement

***

Malagarty, Artiste Urban Pop

En perpétuelle observatrice des activités du monde qui l’entoure, elle puise son inspiration dans la dynamique de la ville et des gens qui la font vibrer. A cette énergie urbaine, elle y mélange ses autres passions, la bande dessinée et la musique.

Le choix du portrait tant au féminin qu’au masculin est la représentation de son regard sur la complexité humaine, sa particularité, sa fragilité.  Son travail lui offre des possibilités infinies entre l’esthétisme et l’émotionnel.

Son art s’étale sur différents supports, éphémères ou nobles, le carton ou la toile, le plastique ou le bois. Sur ces trames, elle décompose, un pochoir pour garder un esthétisme entre le dessin et la photo, le feutre ou le journal pour animer de relief le sujet. Elle joue des matières pour créer son univers et ses codes.

L’acrylique est son instantané. Jonglant entre bombes de peinture, feutres ou pinceaux, elle s’ajoute par couches successives de couleurs et exalte sa liberté d’expression.

Comme tout artiste, ses émotions, demeurent le tempo essentiel de sa création qui murit au gré du temps et des rencontres. Leurs résonances se traduisent dans la délivrance d’une histoire, d’une mode, qu’elle décide de raconter.

Contacts : malagarty@gmail.com – 06 38 37 03 37

Site web : www.malagarty.com

Facebook : mlg_malagarty

Instagram : @malagarty

***

Vincent Marly, Dessinateur

Autodidacte et passionné.

Je pratique l’Art figuratif en noir et blanc ; avec un travail au crayon à papier pour l’effet modelé et réaliste des visages.

Je m’inspire de thèmes tel que la tendresse, le calme, la famille (plus particulièrement mes filles), ainsi que les expressions du visage autour de mes autoportraits.

Avancer à contre-courant, loin de notre société oppressante… Offrir une parenthèse, un havre de paix, accroché au mur, le soir en rentrant du travail… se projeter et se reposer… calme et tendresse, tel est le thème de mes études…

Je me sers de mes photos prise furtivement… ma plus petite fille étant souffrante et fatiguée… le visage reposé, elle est loin de tout le tumulte de notre société…

A l’inverse mes autoportraits sont des cris de douleurs et de colère… une façon d’exorciser une partie de mon être.

Autodidacte je me remet continuellement en question… Ne pas faire de l’ultra réalisme, mais laisser une part d’abstrait, une interprétation pour ressentir et se laisser porter.

Le noir et blanc réalisé au crayon a papier apporte une certaine pureté.

Contacts : vincent.marly@laposte.net – 06 28 04 14 14

***

Atikin, Artiste plasticienne

Dans mes créations chaque nouvelle œuvre est abordée comme un nouveau monde à inventer, un monde où s’ouvre le champs des possibles et dans lequel les obstacles se réduisent à leur simple expression, un univers où les

mécanismes environnants, enfin, l’uniformité en général seront mis en dérision ou bien largement effacés afin de faire place à certaines réalités du « vivant » dont je perçois vivement l’expression.

Auteure, mon travail d’écriture et mes créations aussi bien dans le domaine de la sculpture, de l’installation, de la vidéo et de la peinture sont liés et complémentaires.

Les sculptures présentées sont composées de fils de métal, travaillés et peints par-dessus un primaire d’accrochage et au final enduits de résine acrylique qui durcira et solidifiera l’œuvre.

Contacts : atikin@hotmail.fr – 06 23 72 66 35

Site Web : http://www/atikin.ovipart.fr/

 

 

Article de « La Provence » au cours de l’exposition Optiques

Expo Optiques

IMG_4152

Ci-dessous le lien pour lire l’article de La Provence :

http://www.laprovence.com/article/sorties-loisirs/4677812/aix-lespace-361%C2%BA-ouvre-ses-cimaises-a-photaix.html