Exposition « OPM, PatMoli, Mie-One »

Flyer Web Patmoli & OPoujol & Mie One

Flyer Web Patmoli & OPoujol & Mie One-2Olivier Poujol de Molliens, Artiste Plasticien

Inspiré par son parcours de metteur en scène de près de 15 ans, il compose des personnages. OPM affectionne les portraits et les corps, qu’ils soient connus ou inconnus, figures légendaires ou simples citoyens, d’ici ou d’ailleurs. Ils sont ses héros qui sortent du réel ou de l’imaginaire, c’est l’humain qui est au coeur de son travail.

Ses portraits sont particulièrement touchants grâce à une technique originale de superposition de rubans adhésifs d’emballage collés sur des bâches industrielles plastifiées. Les visages et les corps qu’il dessine sont paradoxalement sublimés par ces matières simples et pauvres. Un contraste étonnant qui s’apparente à l’art urbain où le matériau employé vient témoigner d’un monde bien réel qui cherche parfois sa survie grâce au recyclage. Son travail associe une technique nouvelle et audacieuse, avec une volonté d’appropriation et de détournement de matériaux du quotidien.

L’adhésif, qu’il applique selon des couches successives, joue sur les transparences, contrastant avec les opacités, et détermine par de nombreuses découpes irrégulières, le dessin et les nuances qu’il veut obtenir selon la couleur et la nature du support, créant cet effet si particulier. Un travail précis fait ressortir les détails d’ombres et de lumières. Il recadre et limite en tranchant la couleur des adhésifs, et confère ainsi à ses oeuvres figuratives une échappée possible vers l’abstraction; parmi les morceaux de rubans apparaissent comme par magie des visages et des corps avec une étrange sensation de volume. Ce matériau, de par sa texture et sa couleur lui permet d’explorer la représentation de la peau des corps nus, et des visages parfois plissé, coupé, creusé… couverts par endroit par d’autres lignes furtives de bandes adhésives aux couleurs opaques et tranchées.

Ses premières compositions évoquent, par les rubans, les longueurs de tissus des voiles et des turbans de la mythologie orientale où des regards profonds nous interrogent sur la silencieuse immensité solitaire des paysages intérieurs de l’être. Incisif et doux à la fois ils sont sertis d’éclats d’adhésifs collés sur la surface glacée des bâches plastiques

Les visages et les silhouettes sortent souvent de l’ombre, comme des âmes contemplatives

plongées dans une rêverie éternelle. Des visages avec des regards intenses, qui font face au

premier plan, face au temps qui se déroule inexorablement sur la surface de la peau, comme se déroule le rouleau d’adhésif, modelant et écorchant au fil des ans: leurs âmes dévoilées s’offrent toute entière à notre propre regard.

Les œuvres d’OPM sont tout en émotions, et portent une sensibilité sincère et élégante.

Chaque tableau est le fruit d’une composition de ses photographies. Une réinterprétation ou une fiction totale, le résultat d’un montage issu de sa conséquente banque d’images collectées.

 

Contacts : olivierp2m@gmail.com – 06 21 78 53 78

Website : https://www.facebook.com/OPM-Olivier-Poujol-de-Molliens-705341496177986/

Facebook :   OPM Olivier Poujol de Molliens

Blog : opm-olivierpoujoldemolliens.blogspot.com

***

PatMoli, Artiste peintre

Patricia Molinaro DITE « PatMoli »
Après de études à l’école Boulle et un travail d’animation en infographie et des réalisations vidéos, l’artiste plasticienne qu’elle est devenue après 15 ans d’expérience se sent libre d’explorer toutes les matières, tous les supports avec toujours le même thème de prédilection : la FEMME, moderne, libre, entreprenante et désinhibée.
Marquée par l’œuvre de Gaudi, Niki de St-Phalle ou encore Tamara de Lempicka, elle s’autorise la couleur qui reflète aussi son caractère débordant de joie de vivre, d’énergie, de liberté et de spontanéité.
PatMoli « sort du cadre » comme certaines de ses femmes, dont les longues jambes fines, terminées par un talon aiguille rose (devenu sa signature) peuvent aussi sortir du cadre de sa toile.

SÉRIE des DETOURNEMENTS, REVISITES,  façon PatMoli

En détournant ou re-visitant de grandes œuvres mettant en scène des femmes, PatMoli y substitue ses femmes exubérantes, libres, souples et sensuelles, mais extrêmement modernes aux longues jambes et, toujours, ses talons roses. C’est ainsi qu’avec toute la fantaisie d’une ligne énergique, stylisée, spontanée et colorée, elle revisite l’histoire tout court mais n’en rend pas moins hommage aux Maîtres de la peinture.

De l’artiste, PatMoli, il faut retenir : une perpétuelle recherche, une curiosité insatiable et, avant toute chose, la volonté de créer du beau, de façonner ce qui fait du bien aux autres.

L’artiste est en mouvement, en prospection sur les techniques, sur les courants (sociaux), sur sa capacité en même temps à restituer ce qu’elle veut exprimer graphiquement par les couleurs, les formes et les volumes, et en même temps à laisser libre cours à son expression.
La création est pour elle un besoin ; si elle ne s’exprime pas, il lui manque quelque chose au quotidien, dans la vie.
Sa première inspiration, c’est son vécu, passé comme présent. Car ses intentions sont aussi portées par des sujets personnels. Ainsi, elle peint ses « mangas de voyage », au fil des influences et des impressions qu’elle rapporte de ses rencontres et de ses découvertes des pays lointains.

C’est comme ça qu’elle peut exprimer son rapport à la société, mais aussi, et peut-être surtout, ce qui la préoccupe dans le monde de contraintes dans lequel nous vivons, le rapport à la liberté de l’individu : l’être doit être libre.
Et à l’intérieur de cette liberté, il y a la liberté des femmes, de la Femme.

 

Contacts : patmoli@free.fr – 06 03 56 80 03

Website : https://www.photobox.fr/1xD82D0B/creation/1986545690?cid=mservsharcre

***

Mie-One, Artiste Contemporain Urbain
MIE ONE & LE STREET ART

C’est au cours de son adolescence en région Parisienne que Mie One attrape le Syndrome Graffiti qui inspirera son art qu’il n’a depuis jamais cessé d’explorer et de développer sous différentes formes.

L’UNIVERS DE MIE ONE

L’univers de Mie One ne se limite pas à la toile. Il peint, sculpte, soude et assemble tous types de matériaux. Son plaisir : rendre vie à des objets abandonnés et leur donner une histoire, un sens, un message. Son objectif : impacter la société en amenant son public à réfléchir et à échanger sur le sens de la vie et l’importance de l’amour.

Contacts : mieoneinternational@gmail.com – 06 65 14 01 16

Website : https://mie-one.com/

Exposition « Impacts »

Flyer Web CTambon & RPivierAttolini & EKrautwasser & VLouafi-1

Flyer CTambon & RPivierAttolini & EKrautwasser & VLouafi 2Valentine Louafi, Paper Art

Je travaille principalement sur des portraits de femmes et d’hommes issus de peuples indigènes à travers le monde. J’aime à penser que mon art est un pont entre les cultures en créant une rencontre entre individus qui ne se côtoient pas et se jugent en permanence. Mes portraits sont une invitation à faire tomber les barrières. J’ai été élevée dans un contexte humaniste où le leitmotiv était que nous sommes tous frères. Je cherche à recréer du lien. Ma plus grande influence, ce sont les gens eux-mêmes, C’est nous tous. Nous sommes tous interconnectés.
Je suis curieuse des autres. Et en cela, mon art m’instruit moi-même. Et je veux donc transmettre cela aux autres. Le portrait, c’est un jeu de regards qui se met en place entre ces visages qui fixent et ceux qui les regardent. Curieuse des autres et du monde qui m’entoure, mes œuvres sont une invitation à se découvrir, à découvrir l’autre et à créer des liens malgré les différences. C’est une démarche assez altruiste en fait.
Ma pratique a toujours était liée à ce type de représentation de part sa sobriété, sa délicatesse et sa puissance d’impact visuel, pauvre en détail mais pleine de sens. Il y a une recherche symbolique d’équilibre également. Mon travail actuel s’inspire de cela, il y a une dimension philosophique de la théorie du vide et du plein qui prend tout son sens ici. Des lignes et contours acérés, chercher l’équilibre parfait entre les vides et les pleins, jouer avec les ombres qui ont besoin de la lumière, révéler ce qui existe déjà mais a besoin des deux entités pour naître.
De plus, je cherche à retrouver une forme instinctive de création. Je laisse la part belle à l’improvisation une fois le découpage en cours. Je ne suis pas forcément le tracé initial lorsque je découpe, cela devient c’est cela qui la fait vivre.
Enfin, avec des outils aussi sommaires qu’une feuille de papier et un scalpel, cela me pousse à être plus inventive. J’ai toujours pensé que, des contraintes naît la créativité. Et cela satisfait mon niveau d’exigence en matière de perfection et de précision, car l’erreur n’est pas permise. Un mauvais coup de lame et tout est à refaire. J’aime ce côté défi qui me pousse à donner le meilleur de moi-même. Ce minimalisme dans le matériel est tout à fait une représentation de mon mode de vie quotidien, ascétique et anti-consumériste.

Contacts: shalala@nagalincom.fr  – 06 20 26 35 21

Facebook : www.facebook.com/nagalincom

Instagram : www.instagram.com/shalala.cuts.paper

***

Régine Pivier-Attolini, Sculpteur résine & bronze

J’ai le grand et l’immense bonheur d’avoir toujours pu cultiver un bel espace de liberté grâce à la peinture que j’ai commencée avec les premiers crayons de couleur. Peindre, modeler, sculpter, c’est privilégier l’expression de la sensibilité à partir de l’observation de notre monde alentour, c’est extraire de cette réalité vécue l’essence et le principe, l’essentiel de l’émotion, dans le but d’aller au -delà de la matière et du matériel, vers un transfert de mon monde intérieur sur la toile ou dans la forme.

J’aimerais que chaque personne en contact avec ma peinture ou ma sculpture,  ressente cet élan intérieur qui positive, donne de l’énergie… voire de l’espoir.

                  Créer, c’est la vie et la liberté d’être et de dire. »

Contacts: regine.pivier@wanadoo.fr – 06 83 80 95 40

Site Web : pivier.peintre.free.fr

***

Eric Krautwasser, Artiste Peintre

Autodidacte, mais passionné, je réalise des toiles depuis 2011, époque à laquelle j’ai entrepris de réaliser ce qui me plaisait, au travers des visites, des rencontres. J’ai eu envie et besoin de créer ce qui me plaisait, ce qui touchait mon regard, et j’avais envie de voir ce que donnerait un geste de peinture sur une toile, mon geste. Mon parcours artistique évolue et je l’espère continuera à évoluer. Au-delà du résultat final, le travail de construction est très agréable, celui de préparer ses couleurs, voir ces couleurs évoluer, et évoluer encore lorsqu’elles sèchent sur la toile.

Je réalise des toiles abstraites géométriques, empruntes d’un certain minimalisme. Il n’y a donc pas de signification au sens premier du terme, je m’attache au ressenti qu’elles me procurent dans mon imagination, puis dans les croquis et enfin sur la toile.

J’ai réalisé quelques toiles non abstraites, mais que je garde dans mon atelier.

Pour parler « technique » il s’agit de toiles coton la plupart du temps, ou toiles de lin pour les autres cas. La peinture est de l’acrylique, avec quelques ajouts de vernis, durcisseurs ou autres produits pour des effets. J’ai la chance par mon travail de croiser tout un tas de produits, et par moments je réalise des tests. Les ustensiles sont pinceaux, couteau, palette et des objets en plastique.

Contacts: ekrautwasser@gmail.com – 06 38 14 41 92

Site Web : https://www.facebook.com/krautwassereric/

***

Christian Tambon, Designer mobilier

Issu d’une famille de métalliers toujours à la recherche de nouveaux matériaux j’ai pu évoluer dans le domaine des composites pour la réalisation de meubles sols et divers produits.
Contacts: ct.tambon@gmail.com – 06 13 77 40 32

Facebook : christian tambon

Exposition « Les empreintes humaines »

Flyer LAndersen & NFéraud-1

Flyer LAndersen & NFéraud-2

 

Liselotte Andersen – Sculpteur terre & bronze

Elle présente des sculptures en terre et en bronze. « Ses créations à la ligne épurée de toutes hésitations dans le mouvement, tracent un dynamisme qui sature le milieu qui les contient, le débordent et le dépassent. Ainsi, elle dessine une appropriation de l’espace par le biais d’une force centrifuge qui part du cœur, de la volonté, et qui rayonne vers l’extérieur, vers l’inconnu et vers son irrésistible appel. C’est le plein qui relève de l’imaginaire, celui qui naît d’un mouvement inconscient : c’est lui qui ré-invente le vide, en courbe de vibrations émotionnelles, où l’objet d’art est réel et prend du sens (…) » Marco Caccavo- Journaliste et critique d’art.

Contacts : liselotte.thebault@gmail.com – 06 10 18 69 70

Site Web : http://liselotte-andersen.net/
***
Nataly Féraud – Artiste Peintre

« La plus noble fonction de l’Art n’est pas de s’évader de ce monde, mais au contraire de mieux le comprendre. » Rembrandt. 

Se souvenir des corps disparus du quotidien, telle est ma démarche.
Impossible de rester insensible à une vision précise et ponctuelle à jamais effacée du monde réel. «Il y a toujours quelque chose d’absent qui me tourmente» écrivait Auguste Rodin à Camille Claudel.

De cette déclaration qui me poursuit, je réalise un journal pictural.
L’idée est de sauvegarder des restes d’empreintes humaines, me permettant de me remémorer ces moments personnels.

Corps suspendus, décomposés, sublimés, dentelés, détestés,  aimés …           

Contacts : natalyferaud@gmail.com – 06 62 86 21 37

Site Web : www.nataly-feraud.com